genocide camerounais par la france
Afrique

Le génocide camerounais par l’armée française (vidéo)

Share Button

Entre 1954 et 1970, la France tuait au Cameroun, plus d’une centaine de milliers de Camerounais. En 1958, le général De Gaulle planifiait l’extermination d’une partie de la population (Bamilékés et Bassa), jugée dangereuse, et extrêmement nuisibles pour la gestion de son empire colonial. Une histoire aujourd’hui  classée partiellement secret défense.

Le général De Gaulle, homme politique de référence en France, pour la  droite et la gauche, est  considéré comme un Hitler dans l’histoire du Cameroun et pour les populations non ignorantes de l’histoire; car jusqu’à ce jour, les programmes scolaires camerounais ne reprennent aucune ligne de la vraie histoire.

Des villages entiers furent rasés dans l’ouest du Cameroun, une population massacrée et  arrosée au napalm…Une campagne militaire d’une violence rare.

Ce documentaire édifiant nous raconte des faits et interroge des acteurs survivants;  esclaves et bourreaux. On y voit un certain Pierre Messmer, mandaté par De Gaulle, raconter et revendiquer  avec aisance et fierté l’assassinat de Um nyobe (leader nationaliste camerounais).

Des témoignages qui donnent froid au dos!

Qui a le droit d’effacer la mémoire d’un peuple?

Le professeur joseph ki zerbo le disait, « tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse glorifieront toujours le chasseur »

partie 1
 

2eme partie

3eme partie

4ème partie

5ème partie

Share Button

Comments

comments

Le génocide camerounais par l’armée française (vidéo)
22 Comments

22 Comments

  1. blaiso

    17 mai 2012 at 19 h 12 min

    je suis camerounais, j’ai 32 ans, mes parents m’ont souvent parlé dee l’époque des maquisar mais je n’ai jamais compris ce que ça voulait dire. aujourd’hui je comprend et je trouve étonant qu’on ne nous apprene pas cela à l’école

    • Boguy

      18 mai 2012 at 9 h 59 min

      Tant que certains d’entre vous continueront à jouer aux victimes à la juive, et nier la réalité historique en continuant de dire que seuls les bamilékés devaient être exterminés, vous ne ferez qu’accentuer le rejet. Les bamilékés exterminés? Pourquoi donc?

      Je ne vois pas pourquoi il fallait éliminer les bamilékés alors que ce sont les bassas qui formaient le gros des troupes anti-coloniales et le pays bassa la zone la plus hostile, et ce, depuis les allemands.

      Quel peuple a été déporté, persécuté, meurtri et martyrisé autant que les bassa dans cette guerre? Que cherches-tu à démontrer? Tu falsifies l’histoire?

      Un génocide camerounais ou bamiléké? Il faut être clair et pas jouer avec les mots et les titres.

      Revoyez vos copies et surtout arrêtez de désinformer, ça ne sert personne.

      • brukmer.be

        18 mai 2012 at 12 h 26 min

        guy,

        de 1953 à 1960, le foyer de rébellion se situait en pays bassa avec comme leader Um Nyobe, le peuple bassa a été tué et martyriser, c’est un fait.

        Seulement, à partir de la mort de Um, le foyer s’est déporté à l’ouest et il y a eu une volonté politique d’éradiquer une ethnie, à contrario de la guerre en pays bassa où le but restait de tuer une rébellion.

        A partir du moment où on décide de tuer massivement un peuple précis, on parle de génocide. d’où l’utilisation par les bourreaux d’armes lourdes, et d’armes chimiques.

        Tu es trop intelligent pour tomber dans le panneaux de la compétition victimaire. Il y a probablement eu autant, si non plus de morts en pays Bassa qu’en pays bamiléké durant cette période, mais l’intention d’épuration ethnique fut planifiée à partir de 1959-1960 par la France via Ahidjo.
        Si tu prenais la peine de regarder le documentaire, je penses que tu n’aurais pas fait ce reproche.

        ce qui m’étonne c’est que tu commence par me reprocher quelque chose que je peux tout à fait comprendre quand tu parles de « jouer aux victimes à la juive », sauf que 2 lignes plus tard, tu fais exactement ce que tu me reproches, en t’érigeant en super victime « Quel peuple a été déporté, persécuté, meurtri et martyrisé autant que les bassa dans cette guerre?  »

        ce que je cherche à démontrer? rien du tout! simplement porter à la connaissance des camerounais, l’histoire que nos livres d’histoires ne racontent pas: de 1953 à 1970 plus de 100000 CAMEROUNAIS mourraient sous les balles de la France.

        M’accuser hâtivement de falsifier l’histoire me vexerait si je ne comprenais pas la charge émotive qui peut se dégager dès qu’on évoque ces sujets.

        prends la peine de regarder le documentaire, tu te sentiras mieux.

      • FRED MALCOM HAMPTON

        18 décembre 2013 at 10 h 27 min

        message a guy

        ton commentaire de merde est ce que le frère MALCOM appellerait un commentaire de ‘ HOUSE NIG#*µ ‘

        comment tu peux parler de désinformation sur un génocide réel et sur le fait que la france a tout simplement ravagé ce pays et ce continent.

        faire une comparaison entre bassa et bamiéké ou une autre ethnie est petit et typiquement camerounais et typique de ces afros qui ont été brainwashed par les blancs. renseigne toi sur un connard ( je pèse mes mots, qui se fait appeler william lynch)

        car nous sommes tous africains noirs dans un premier temps, et au lieu de faire des commentaires merdiques comme celui là, tu devrais remercier le publisher de nous fournir la vérité car l’histoire des noirs écrite par les blancs est plus que modifiée et c’est un tissu de mensonges ayant servi et servant la division de notre peuple.

        regardes just comment l’esprit des frères antillais ou américains a été manipulé au point de leur faire croire qu’ils ont été vendu par leur frère et non pris de force, INCROYABLE.

        en 3 mots HONTE A TOI et reste dans ta matrix de HOUSE NIG#%µ

        PS: après je ne dit pas que tous les blanc st pareil et qu’ils y ont tous participé mais la majorité…

  2. Pingback: Les mystères de l’Egypte antique et du peuple Bamiléké au Cameroun | Brukmer

  3. NOUKIMI Emmanuel

    18 mars 2013 at 8 h 47 min

    Bonjour à guy et à blaiso,
    Je viens ici combattre l’esprit de tribalisme développé dans notre pays par les politiciens et qui veut que les différents composant ethniques au cameroun s’opposent entre eux.
    Cela se sent dans la réponse de guy.
    Quant à moi je pense que nous devons taire cette rivalité tribale et reconstituer l’histoire coloniale de notre pays. Et toutes les contribution seront prises en compte.
    Blaiso part des faits racontés par son père pendant les périodes troubles de notre indépendance dans les pays bamilékés, fait la recherche des informations et nous donne cette version de l’histoire que j’apprécie.
    Guy comprend donc que le père de blaiso ne pouvait être en même temps en pays bamiléké et en pays bassa et surtout qu’il ne peut raconter que l’histoire qu’il a vécu.
    La logique voudrait que guy nous relate ce qui s’est produit en pays bassa peut être un certain jean racontera ce qui s’est passé chez les douala,paul chez les béti etc..
    Ainsi on saura trouver des historiens camerounais pour faire la synthèse et publier un document final pour nous et pour les générations futures.
    De grace évitons la confrontation inutile.

    • Clifford Ngwa

      21 mars 2013 at 20 h 06 min

      Hi Emmanuel Noukimi,

      Thanks for your analysis. I think the debate by Guy and Blaiso is taking a sentimental approach which is not called for. The truth is that mass killings by the French colonial forces took place in both Bassa and Bamileke territories, at different times during the struggle.

      It is but normal for a Bamileke parent or grandparent to narrate to his/her children or grandchildren what happened in Bamileke land, and for a Bassa (grand)parent to similarly narrate to his/her (grand)children what happened in Bassa land. Such a parent is not necessarily trying to glorify his tribe to the detriment of the other. The parent can only narrate what he or she experienced during that epoc in history.

      Ruben Um Nyobe from all historical reports I have read so far, was an intelligent, dynamic and charismatic leader. However, we need to remember that while the Bassas provided the initial intelligentsia and fighting force for UPC, it required mainly the mass followership and fighting force of the Bamis to keep the UPC spirit alive after the French colonial forces had crushed the UPC in Bassa land. By the time the fight had moved to Loum/Nkongsamba & Bamileke land, that was when Ahidjo was literally being given power by the French.

      It is, therefore, not surprising that while the French and French-backed forces saw the fight in Bassa land as an ideological war to crush the nationalist fighters who were against French expansionist interests, Ahidjo and his forces saw it beyond that. He saw the aspect of consolidating his power, and the Bamis to him then were a bigger threat. As a devout muslim, he and his cohorts also felt it was to their numerical advantage if sections of the ‘stubborn’ christian population were exterminated, a feeling that was worsened in 1961 when Ahidjo lost the predominantly muslim ‘Northern Cameroons’ to Nigeria in a UN plebiscite. It is therefore no surprise that Ahidjo and his French-backed forces waged the campaign in Bami land more as act of ethnic cleansing against innocent villagers than as a targetted war against UPC gueriila fighters.

      We also need to remember that, while the Bassas and Bamis constituted the backbone of UPC, other minorities in the current day Littoral (including the Doualas) also played their own part to support UPC, no matter how small. It will be unfair today for history not to acknowledge their role. Last but not the least, the then ‘West Cameroon’, or what is today called ‘The Anglophones’ (of which I am one). While not directly involved in the UPC struggle due to a different colonial lineage, the Anglophone territories provided a ‘safe haven’ for those who could succeed to flee from the fighting in the ‘Francophone’ territories. And, in the majority of cases, these ‘fugitives’ (excuse me for using that word) were fully accepted into the ‘Anglophone’ community as brothers & sisters (except for the Tombel area where trouble later broke out between the Bamis and Bakossis). Of course, this had no direct effect on the fighting on the ground in Bassaand Bami land but it helped inits own way to minimise the pain of survivors, and literally heard of no refugee camps as is commonly the case in such wars?

      Like Emmanuel suggested, it is up to our generation to put those historical bits together to come up with a more comprehensive history of what the country went through during that sad period. We also need to figure out what lessons to learn from it. Of course, many scholars have written lengthily on this subject but there is always room for addition or improvement. Above all, such histoy needs to taught in Cameroonian schools.

      The big question is: how do we get it onto the syllabus of History taught in our schools and colleges? The regime may be scared of making France angry, and the French, not unexpectedly, may want to do everything in their powers to lobby or oppose such a sensitisation history being taught in Cameroonian schools. And so what? Do we have to surrender our heritage because of fear of colonial or imperial influence? I do not believe so.

      It is my humble but firm opinion that, as individuals and as the various groups to which we belong, we have to keep pressing hard for our historians, curriculum designers and history teachers to consider giving more coverage to this aspect of history.

      Above all, we need to analyse facts objectively. We need to rise above the tag of tribalism. I personally think that, for Cameroon to become a truly progressive and prosperous nation commensurate with its potentials, there needs to be frank admission of truth for errors or misdeeds by past politicians and former(?) colonial power(s), and encouragement of reconcialiation on several aspects of our national history. The UPC struggle and the extensive killings carried out in Bassa, Bamileke land, etc is definitely one of the truths to be acknowledged in its full scale in any such reconciliatory move. May we learn from Mandela’s TRUTH and RECONCILIATION scheme in South Africa.

  4. boy ndakaru

    19 avril 2013 at 12 h 46 min

    Déclarez vos intentions, cela nous permettra de gagner du temps.

  5. franck B. NJIA

    5 décembre 2013 at 21 h 40 min

    les commentaires que je lis me laissent pessimiste pour l’avenir. comment un documentaire qui selon moi est sensé nous unir réussi a créer tant de division et de communautarisme? réveillons nous, les gens nous regardent comme disait l’autre. ne nous trompons pas adversaire, ne nous trompons pas de combat.

  6. Barka

    8 décembre 2013 at 21 h 53 min

    Comme la si bien dit Franck, on vous regarde. Je suis arrivé ici n’ayant aucune connaissance de ces sujets qu’on se garde bien de nous enseigner dans les écoles que ce soit chez vous au Cameroun, ou chez nous en france. De nombreux pans de l’histoire sont occultés. Cette nation, mon pays qui s’auto-glorifie pays des droits de l’homme, a plus que bafoué les hommes du continent africain par cupidité. Alors bien entendu, les cultures tribales, je n’y connais absolument rien, je viens du pas de calais. Mais une chose est sur, vos Pères ont étés martyrisés et brutalisés et ce sans distinctions. Le pouvoir et la haine ne fait pas de distinction. Alors à vous de rétablir la vérité, car on vous a transmis ces choses que le monde ne connait pas. Unissez vous et que chaque histoire soit une preuve à charge de plus pour rétablir la véritable histoire.

  7. Pingback: Séjour au Cameroun de Décembre 2013 : retour aux sources? | Ms. DreydFul

  8. Pingback: [CULTURE] LE GÉNOCIDE CAMEROUNAIS PAR L’ARMÉE FRANÇAISE | NegroNews

  9. Pingback: Le génocide camerounais (bamilék&...

  10. Pingback: Le génocide camerounais par l’armée française | Les humeurs d'Astrid

  11. senor tuco

    22 décembre 2014 at 16 h 28 min

    les juif se marrent et dominent le monde….parcequ ils sont UNIS face aux gentils leur ennemi, l humanite toute entiere! ils se serrent les coudes…
    voila leur force!
    les commentaires sotn pitoyables…si vous arrivez pas a vous unir en afrique entre noirs y aplus d espoir pour l humanite!
    de toute facon la 3ee guerre ondiale arirve et en finira avec les 3 quart de l huamnite. la guerre atomique entre orient et occident sera inevitable!
    quand l europe et les usa et canada seront aplatis et detruits que ferez vous? vous aurez une magnifique paix en afrique? entre tribus qui se haissent et se jalousent et s envoutent a tout bout de champ?
    pourquoi vous n arrivez pas a avoir des payssouverains, avec ne armee solide qui peut lutter contre les russes ou europeens? pourquoi vous etes toujours teleguides et esclavises par les francais et maintenant les chinois qui vous bouffent tout cru…et qui sont pire que les francais car les chinois vous ofriront pas de travail, ils posentleur usines en afrique vous exploite et employent des chinois…avec les chinois vous regretterez les blancs….
    le mieux serait de vosu independentiser….mais pourquoi n y arrivez vous pas? posez vous la question serieusement!
    pourquoi l afrique qui a TOUT une culture merveilleuse depuis l egypte, salomon et lareine de saba, des chretiens des musulmans des religions anciennes etc de l or des diams, du petrole, des coins paradisiaques de nature pour le tourisme, des animaux uniques, des plantes curatives partout etc etc..
    vous devriez deja etre une superpuissance come les USA ou la russie ou la chine….

    Il vou smanque l UNION….la chine etait comme l afrique, pleine de centaines de tribuset races distinctes avec des langues diferentes, qui s entretuaient…l empereur QIN a mis une tanne a tous et a UNIFIE la Chine. tant que vosu serez pas UNE NATION AFRICAINE unie avec une croyance unique, une politique unique etc..vous serez faibles et abuses par tous les pays riches et puissants.

    pour moi qui suit religieux chretien, dans nos textes sacres, il est dit que la fin est proche…tous ces combats d arriere guarde n ont plus d importance…l humanite va etre balayee par DIEU et sa colere…on est TOUS TROP IDIOTS VIOLENTS et POURRIS!

    la guerre mondiale et les cataclysme en finirton avec cette pauvr ehumanite bientot tres bientot….l humanite a echoue…ca fait des millions d annnes que les hommes se tapent dessus, se detestent etc…meme entre noirs, entre voisins, en famille…haine trahison etc

    ca devra bien finir un jour…
    Que Dieu benisse l afrique!

  12. Pingback: 1789 : LA SHOAH BRETONNE : UN NOUVEAU CONCEPT VIENT DE NAITRE …. LE DRAME BRETON S’EXPRIME ENFIN PAR DES MOTS APPROPRIES . | Blog Mélennec actualités et politique

  13. reine

    29 janvier 2015 at 9 h 25 min

    Dans mon pays on dit:< Les marques du fouet disparaissent, la trace des injures, jamais. »

    Je demande à tout les africains du monde entier,qu'il viennent tous d'une même terre.

    Pensez à votre mère l’Afrique.Car on dit encore:
    Alors s’ils ont fait ce crime hier,ils pourront le réfère aujourd’hui ou demain.

    Nous avons tout pour réussir.

    Protégeons l’Afrique et soyons UN.

  14. Humanisme

    3 mai 2016 at 21 h 31 min

    La france est plus qu’hitler, franchement.
    Au nom de quoi tous ces sangs ont été versés et continue à être versés de nos jours ?
    Que la colère de notre CREATEUR se manifeste et s’abatte sur elle.
    Cette france ose juger certains Africains pour crime contre l’humanité ?
    IN GOD WE TRUST

  15. Humanisme

    3 mai 2016 at 22 h 18 min

    La france est faible parmis les vivants et forte parmis les corps sans vie.

    GOD BLESS AFRICA
    IN GOD WE

  16. Humanisme

    3 mai 2016 at 22 h 38 min

    Querre cachée de la france au Cameroun! !!
    Tribune des Nations Unies :
    Empreint de clairvoyance et de vision en 1959.

    ● Vous savez que lorsque les médiocres sont au pouvoir, ils sont toujours tentés d’en abuser. C’est une pente inéluctable, ils sont obligés de 《 jouer au dur 》, pour prouver à eux-mêmes et aux autres une superiorité qu’ils ne possèdent pas. Le pouvoir qui n’est pas sûr de lui est forcément tyrannique.
    Le 1er Janvier 1960, le gouvernement franco-…….
    nous promet une situation politique des plus troubles, Une économie savamment désorganisée, Une situation sociale dramatique, des des dettes partout. On peut d’ores et déjà juger ce que sera la reddition des comptes entre le tuteur et le Cameroun devenu majeur.
    Triste tableau………etc•

  17. Humanisme

    4 mai 2016 at 1 h 31 min

    Messieurs, ce triste tableau renforce d’avantage notre inquiétude dans l’avenir de notre cher Beau pays. Les intentions de la france ne sont pas pures. Pourtant le ministre Jacquinot décalarait à la tribune des Nations Unies que l’Indépendance, c’est l’Indépendance. Nous nous apercevons aujourd’hui que ce n’ést pas vrai. C’est un PIEGE A CONS qu’il nous a tendu.
    La france a commis le Crime de Guerre, Crime contre l’Humanité.
    GOD enrichit.
    Nothing without the Divinity.
    2016, we need Freedom and Independence.
    LIBERTY and UNION now and forever, one and inseparable.
    Let the good of the People be the Suprême Law.
    The rule of the People.
    Equality before the Law.
    Equality of Rights.

  18. Humanisme

    4 mai 2016 at 1 h 37 min

    La france est l’arme de destruction massive du Peuple Africain Francophone.

    Nous vous conseillons de procéder comme les Pays-Bas.

    Nous voulons jouir de nos richesses que DIEU nous a données.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

populaire

To Top